Le groupe Valora réalise un EBIT positif pour le premier semestre 2021, confirme ses prévisions de retour à la rentabilité opérationnelle d'avant crise sanitaire et double le secteur des stations-services en Suisse

21.07.2021 / 07:00 / Communiqué ad hoc en vertu de l'article 53 du RC

  • Valora confirme ses prévisions de retour à la rentabilité d'avant crise sanitaire avec ses entités opérationnelles dans les six à neuf mois à venir. Pour l'année 2021, Valora prévoit un EBIT entre CHF 25 et 35 millions et pour 2022 de CHF 70 millions (+/- ~10%). Le groupe confirme également ses prévisions à long terme, qui devraient être atteintes avec un retard de 18 à 24 mois à cause du COVID-19.
  • Valora s'attend à ce que le très faible impact du télétravail sur la fréquentation et les ventes soit compensé par des améliorations durables de la structure des coûts et un mix de catégories favorable avec plus d'alimentaire, ainsi qu'une hausse à moyen terme des usagers des transports en commun.
  • Au premier semestre 2021, Valora a généré un EBIT positif de CHF 7,4 millions (1er semestre 2020: CHF -1,9 million); le bénéfice net du groupe atteint ainsi CHF -3,8 millions (1er semestre 2020: CHF -8,4 millions).

  • À cause de l'impact important des restrictions gouvernementales liées au COVID-19, les revenus nets sont restés nettement inférieurs à leurs niveaux d'avant crise sanitaire en 2019 (-19,0%), mais pratiquement stables à -0,2% si on les compare au premier semestre 2020, au cours duquel les mois de janvier et février n'étaient pas touchés par le COVID-19. Entre mars et juin 2021, la reprise s'est renforcée. Le bilan reste performant avec un ratio d'endettement avant dettes de location-financement de 50,9% (31 décembre 2020: 47,3%), un ratio de levier stable à 2,4x EBITDA (exercice 2020: 2,5x).
  • La résilience du modèle commercial et la stabilité du réseau de partenaires de Valora sont une nouvelle fois confirmées, même pendant la période de crise prolongée et plus grave que prévue au premier semestre 2021.
  • Les investissements se sont poursuivis dans toutes les initiatives stratégiques avec une avancée majeure dans le déploiement CFF, le développement des solutions numériques de convenience et l'extension du réseau, y compris des acquisitions destinées à renforcer les activités de base du foodvenience.
  • Grâce à la nouvelle coopération avec Moveri, Valora double son secteur des stations-services en Suisse et renforce la présence de ses stations-services dans les régions germanophones de Suisse.

Le groupe Valora confirme ses prévisions de retour à la rentabilité d'avant crise sanitaire avec ses entités opérationnelles dans les six à neuf mois à venir. Pour l'année 2021, Valora prévoit un EBIT entre CHF 25 et 35 millions et pour 2022 de CHF 70 millions (+/- ~10%). Ces estimations partent du principe que les programmes de vaccination contre le COVID-19 continuent à se montrer efficaces, que les restrictions gouvernementales soient nettement assouplies avec une reprise concomitante de la fréquentation et des ventes et que d'autres restrictions lourdes ne soient pas nécessaires pour contenir de nouvelles vagues du virus. Elles tiennent également compte d'un effet de rattrapage renforcé dans le secteur alimentaire, avec une influence positive sur le chiffre foodvenience et donc sur la marge brute. Le levier de cette reprise sera donc le plus important dans le domaine Food Service qui a été le plus touché par la crise. La flexibilité de l'assiette des coûts du groupe constitue également un moteur important.

«Nous sommes convaincus du potentiel de création de valeur de notre stratégie foodvenience et confirmons ainsi nos prévisions à long terme présentées en 2019», explique Michael Mueller, CEO du groupe Valora. «À cause de la crise du COVID-19 et des incertitudes planant toujours sur la reprise des voyages aériens et des transports publics, nous comptons toutefois sur un retard de 18 à 24 mois pour atteindre nos objectifs.»

Valora estime que le nombre de personnes en télétravail ou travaillant plus souvent à temps partiel aura un impact limité d'environ -5% sur la fréquentation des hubs de transports publics à moyen terme. Avant la crise sanitaire, Valora générait près de la moitié de ses ventes externes dans ces emplacements. Cet impact sera minimisé par les améliorations durables de la structure des coûts réalisées par le groupe pendant la crise ainsi que par le mix de catégories favorable. Il devrait également être compensé par la hausse des usagers des transports publics à moyen terme. Cet effet sera d'autant plus fort du fait de l'agrandissement prévu de l'infrastructure des transports publics ferroviaires. Sans oublier que les points de vente locaux dans les agglomérations ou les centres commerciaux proches jouissent d'une plus grande popularité.

EBIT positif au premier semestre 2021

En rétrospective, Valora a terminé le premier semestre 2021 avec une augmentation de son EBIT de CHF +9,2 millions par rapport à l'année précédente, pour atteindre CHF 7,4 millions. Le groupe est reparti sur la lancée d'une hausse de l'EBIT entre mars et juin 2021, la période qui a été touchée par la crise du COVID-19 au cours de ces deux années, avec une augmentation de CHF +29,5 millions. Les activités opérationnelles ont contribué pour CHF +16,4 millions à la croissance de l'EBIT au cours de cette période et les fonds reçus dans le cadre du programme gouvernemental allemand d'aide au COVID-19 «Überbrückungshilfe III» pour CHF +13,1 millions. Les deux mois de janvier et février, qui en 2021 ont été touchés par le COVID-19, alors qu'en 2020, ils avaient largement contribué aux résultats du groupe, ont eu l'effet inverse en 2021, avec CHF -20,3 millions par rapport à la même période l'année précédente.

Amélioration des ventes et hausse du bénéfice brut entre mars et juin 2021

Les activités de Valora ayant une nouvelle fois été affectées par les restrictions gouvernementales afin de contenir le virus dans toutes les régions, le groupe a été contraint de conserver des horaires d'ouverture réduits et de laisser certains points de vente fermés. En moyenne, 8% des points de vente du groupe étaient fermés pendant le premier semestre 2021 et 34% fonctionnaient avec des horaires d'ouverture restreints. Au premier semestre 2021, les revenus nets sont donc restés sensiblement au même niveau (-0,2%) que ceux du premier semestre 2020 et toujours considérablement inférieurs au niveau d'avant crise sanitaire en 2019 (-19,0%). Entre mars et juin 2021, la reprise s'est renforcée grâce aux assouplissements gouvernementaux et à l'avancée de la vaccination, la baisse des ventes ayant été moins prononcée qu'en janvier et en février par rapport à 2019 (-15,7% contre -26,2%).

Au premier semestre 2021, Valora a généré des revenus nets de CHF 814,1 millions (1er semestre 2020: CHF 815,6 millions) et des ventes externes d'un montant de CHF 1 030,4 millions (1er semestre 2020: CHF 1 085,2 millions). Concernant le premier semestre 2021 dans sa globalité, les deux mois supplémentaires touchés par la crise du COVID-19 (janvier et février) ont engendré des ventes légèrement en dessous de leur niveau de l'année précédente (respectivement -0,2% et -5,1%). Pour mars à juin 2021 en revanche, la hausse inter-exercices était respectivement de +13,8% et +8,5%. Les ventes alimentaires ont même affiché une progression accélérée de respectivement +30% et +19% pendant la période de reprise.

Avec une légère hausse de marge de 43,6% l'année dernière à 43,8% pour le premier semestre 2021, le bénéfice brut est resté stable à CHF 356,5 millions (1er semestre 2020: CHF 355,3 millions). Pour mars à juin 2021, ces chiffres correspondent à une hausse inter-exercices de +19,5%.

Coûts maîtrisés et gestion de trésorerie poursuivie

Valora a poursuivi sa gestion très maîtrisée des coûts, toutes entités confondues, les réductions des coûts étant en partie compensées par des concessions de loyer inférieures, des augmentations de loyer dues au nouveau contrat CFF et des dépenses accrues pour les innovations numériques et les projets de fusion et acquisition. En plus des indemnités gouvernementales de chômage partiel, le groupe a également reçu l'aide «Überbrückungshilfe III». Simultanément, Valora a continué à soutenir ses partenaires afin de préserver leur viabilité économique. Les coûts opérationnels nets se sont élevés à CHF -349,2 millions, soit -2,2% de moins que les CHF -357,2 millions de l'année précédente. Si on les compare aux niveaux d'avant crise sanitaire au premier semestre 2019, les coûts sont restés inférieurs de CHF 59,1 millions, soit -14,5%.

L'EBIT du groupe a donc atteint CHF 7,4 millions pour le premier semestre 2021 (1er semestre 2020: CHF -1,9 million). Le bénéfice net du groupe quant à lui était de CHF -3,8 millions contre CHF -8,4 millions pour la même période l'année dernière. Grâce notamment à une gestion stricte des actifs circulants nets, le free cash-flow s'élevait à CHF -0,1 million (exercice 2020: CHF 11,5 millions). De manière générale, la trésorerie générée par les activités opérationnelles a ainsi financé le flux de trésorerie du groupe dans les investissements.

 

Bilan fort avec un ratio d'endettement amélioré et une dette nette stable – ratio de levier stable

Le groupe confirme un bilan performant avec un ratio d'endettement avant dettes de location-financement amélioré de 50,9% (31 décembre 2020: 47,3%). La dette nette s'élevait à CHF 218,0 millions (31 décembre 2020: CHF 211,8 millions). En plus du free cash-flow neutre, la dette nette a pu rester relativement stable suite au renoncement du versement de dividende pour l'exercice 2020. Le ratio de levier s'est donc établi à 2,4x EBITDA (exercice 2020: 2,5x), restant ainsi bien en dessous du plafond du «Covenant». Le Schuldscheindarlehen II d'un montant d'EUR 72 millions a été entièrement remboursé en avril 2021 comme prévu, alors que l'accroissement progressif du capital du groupe de CHF 70 millions en novembre 2020 reste pleinement disponible pour les projets stratégiques.

Nouvelle preuve d'un modèle commercial résilient et d'un réseau de partenaires stable

La résilience du modèle commercial et la stabilité du réseau de partenaires de Valora sont une nouvelle fois confirmées, même pendant la période de crise prolongée et plus grave que prévue au premier semestre 2021. En plus d'une gestion stricte des coûts dans tous les secteurs d'activités, Valora a continué à soutenir financièrement ses partenaires de franchise et d'agence, avec à la clé un taux de résiliation au niveau d'avant crise sanitaire. Grâce au chômage partiel, Valora a pu éviter une vague de licenciements et est désormais bien positionnée pour la reprise prévue dans les prochains mois.

Investissements poursuivis dans toutes les initiatives stratégiques

Valora poursuit ses investissements dans toutes ses priorités stratégiques. D'autres investissements sont prévus avec une priorité donnée au réaménagement des magasins CFF, en retard d'environ un an à cause de la crise du COVID-19. Les travaux de conversion des magasins CFF avancent, et leur achèvement est annoncé pour fin 2022 environ. Entre mars et juin 2021, les magasins CFF déjà réaménagés ont présenté une croissance inter-exercices de +14% dans les ventes alimentaires, alors que les magasins non réaménagés sont restés relativement stables sur cette même période. À la fin du premier semestre 2021, 92 points de vente au total ont été réaménagés ou ouverts dans le réseau CFF. En dehors du réseau CFF, un nombre supplémentaire de 17 magasins de détail ont été réaménagés ou ouverts en Suisse au cours du premier semestre 2021.

Plus de convenience dans l'expérience client par la poursuite de la mise en place de solutions numériques

Des progrès importants ont été réalisés dans le renforcement des capacités de développement interne de Valora pour les solutions numériques pour plus de convenience dans l'expérience client et l'amélioration des transactions. L'équipe a reçu des renforts importants, et les dépenses associées ont augmenté par rapport au premier semestre de l'année 2020.

Les magasins pilotes automatisés ont connu du succès, comme p. ex. l'avec box sans caisses à l'EPF Hönggerberg (qui a désormais été déplacé à Urdorf) ou encore le magasin avec 24/7 du Hardplatz à Zurich, pour lequel le magasin traditionnel a été réaménagé en version hybride, fonctionnant en partie avec du personnel et en partie de manière autonome. D'autres emplacements, y compris pour la première fois en coopération avec la Deutsche Bahn en Allemagne, sont en cours de test. L'équipe anticipe déjà et prépare l'évolution de cette solution. Elle y ajoute également un programme de fidélité. De plus, Valora prévoit d'élargir l'initiative de magasins autonomes dans des formats plus petits avec des rayons automatisés pour les bureaux entre autres («avec mini») ou encore des concepts autonomes shop-in-shop («avec shelf»). Elle poursuit également son expansion sous forme de distributeurs automatiques traditionnels, installés dans un point de vente existant ou indépendamment.

Concernant les nouvelles solutions e-commerce, l'équipe numérique de Valora a lancé le nouveau bureau de tabac en ligne k kiosk, tabak.kkiosk.ch développé en interne au cours du premier semestre 2021. Il s'agit d'un canal de vente supplémentaire dans la catégorie tabac afin de répondre à la popularité croissante des achats de tabac en ligne. La nouvelle «application Brezelkönig» a quant à elle été mise en place pour proposer un concept de fidélité plus intéressant aux clients de ce format.

Sur la voie du développement, acquisitions comprises, pour renforcer les activités de base du foodvenience

Valora est convaincue que l'activité foodvenience restera un atout pour le futur. Elle se concentre donc sur son évolution en élargissant son réseau et son offre. Cela implique aussi des acquisitions, la priorité étant donnée aux régions déjà desservies pour renforcer l'activité de base. Au vu de son expertise sur le marché foodvenience et des capacités d'intégration éprouvées post-acquisition, Valora pense réellement pouvoir créer de la valeur grâce aux acquisitions. Ces derniers mois, Valora a donc intensifié et investi dans ce type d'activités.

Comme annoncé en juin 2021, Valora a conclu un partenariat de franchise aux Pays-Bas avec HMSHost International. D'ici la fin 2022, 12 sites HMSHost International dans les plus grandes gares néerlandaises seront ainsi transformés en magasins BackWerk. Le nombre de magasins au Pays-Bas augmentera donc pour atteindre 45. Après approbation du Bundeskartellamt, Valora reprendra cinq librairies de gare en Bavière le1er septembre 2021, renforçant ainsi sa position de leader sur le marché allemand des librairies de gare avec quelque 160 points de vente et son partenariat avec la Deutsche Bahn. Concernant les nouvelles offres de service, le fournisseur fintech bob Finance de Valora a lancé une solution de crédit à la consommation en ligne en coopération avec PostFinance au mois d'avril 2021.

Valora atteint un jalon dans son activité stations-services en Suisse en doublant le nombre d'emplacements et les revenus nets

Valora a le plaisir d'annoncer qu'elle reprendra les activités de 39 magasins de station-service Moveri en Suisse à compter du 1er janvier 2022 et plus tard potentiellement d'autres magasins, avec une garantie à long terme. Les magasins sont actuellement exploités par shop and more AG, principalement avec la marque APERTO. Le personnel des magasins va intégrer le groupe Valora. Les magasins de station-service représentent un complément idéal aux activités foodvenience de Valora. La plupart des clients (~70%) font des courses dans ces magasins sans acheter d'essence. Ils viennent à cause de l'emplacement des magasins et de l'assortiment convenience.

Grâce à cette nouvelle coopération, Valora double la taille de son réseau de stations-services en Suisse pour atteindre environ 100 magasins, presque doublant par là même également les revenus nets correspondants. En 2022, les 39 nouveaux magasins devraient générer un revenu net supérieur à CHF 60 millions. Au cours des 20 dernières années, Valora a exploité les magasins Tamoil avec une présence forte dans la partie occidentale de la Suisse et la région de Zurich. Grâce au partenariat avec Moveri, Valora peut désormais renforcer sa présence dans des endroits très fréquentés dans la région germanophone du pays. Les magasins qui sont aujourd'hui surtout exploités sous le nom de marque APERTO deviendront prochainement des magasins convenience avec. Le réseau avec dans son ensemble va donc s'agrandir pour atteindre près de 300 magasins (après le lancement complet des CFF), avec à la clé une hausse de la part alimentaire à plus forte marge dans le mix de catégories du groupe. Valora prévoit un potentiel annuel de l'ordre du million grâce aux synergies réalisées dans les opérations centralisées, les achats, les promotions et les fonctions d'approvisionnement.

Groupe Valora

 

1er sem. 2021

 

1er sem. 2020 restated

 

Evolution

en millions de CHF

 

 

%

 

%

 

en devise locale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires externe

 

1'030.4

126.6%

1'085.2

133.1%

-5.1%

-6.3%

Chiffre d'affaires net

 

814.1

100.0%

815.6

100.0%

-0.2%

-1.0%

Bénéfice brut

 

356.5

43.8%

355.3

43.6%

+0.3%

-0.5%

- Coûts d'exploitation, nets

 

-349.2

-42.9%

-357.2

-43.8%

-2.2%

-3.1%

Résultat d'exploitation (EBIT)

 

7.4

0.9%

-1.9

-0.2%

n.m.

n.m.

EBITDA

 

39.3

4.8%

30.7

3.8%

+28.2%

+27.0%

Résultat du groupe

 

-3.8

-0.5%

-8.4

-1.0%

n.m.

n.m.

Vous trouverez tous les documents sur www.valora.com: