Groupe Valora sur la voie du rétablissement: EBIT 2021 à CHF 30.3 millions, bénéfice net de retour en zone positive, distri

23.02.2022 / 07:02 / Communiqué ad hoc en vertu de l'article 53 du RC

  • Avec sa stratégie Foodvenience, Valora dispose d’un important potentiel de création de valeur et confirme ses prévisions de CHF 70 millions (+/- ~10 %) pour l’EBIT 2022 et ses objectifs à long terme en dépit des conséquences du variant Omicron en début d’année.
  • Au cours de l’exercice 2021, le groupe a réalisé un EBIT de CHF 30.3 millions, ce qui correspond à ses perspectives financières, et a dépassé de +115.5% le niveau de l’année précédente. Dans le même temps, le groupe Valora est revenu dans la zone bénéficiaire avec un bénéfice net de CHF 8.3 millions (exercice 2020: CHF -6.2 millions). 
  • Dans l’ensemble, les revenus nets du groupe ont augmenté de +3.1%, tandis que les ventes externes sont restées stables par rapport à 2020. À partir du mois de mars 2021, les progrès de la vaccination et l’assouplissement des mesures des autorités contre le coronavirus ont encore accéléré la reprise. Ainsi, les revenus nets dans la catégorie Food au second semestre 2021 ont presque atteint leur niveau d’avant-crise de 2019 (-5%). 
  • Valora a enregistré en 2021 un free cash-flow de CHF 25.1 millions et souligne, avec un ratio de fonds propres amélioré de 51.0% (2020: 47.3%) et un ratio de levier de 2.2x EBITDA (2020: 2.5x), son solide bilan.
  • Dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie Foodvenience, Valora a fait un grand pas en avant avec la reprise de Back-Factory, le doublement de l’activité des stations-service en Suisse, l’élargissement de son offre 24/7 et la croissance du secteur des produits saumurés B2B, surtout aux États-Unis. 
  • Afin de se conformer aux initiatives ESG, Valora souhaite réduire de moitié les émissions de CO2 des scopes 1 et 2 d’ici 2025 et passera par conséquent à 100% d’énergie renouvelable dans le courant de l’année 2022.
  • En signe de confiance, il est proposé à l’assemblée générale de Valora Holding SA de distribuer CHF 3 brut par action donnant droit à un dividende. L’actuel vice-président Sascha Zahnd se présente à l’élection pour succéder à Franz Julen comme nouveau président du conseil d’administration.

Même après deux ans de pandémie, Valora reste solidement positionné en termes de bilan et d’activité. Au vu de l’évolution de ses affaires au second semestre 2021, le groupe est convaincu du fort potentiel de création de valeur de sa stratégie Foodvenience et continue d’investir dans sa mise en œuvre.

Sur la voie du rétablissement – EBIT 2021 en ligne avec les perspectives financières malgré Omicron
Avec un EBIT de CHF 30.3 millions, le groupe Valora a clôturé l’exercice 2021 dans la partie moyenne de la fourchette communiquée avant la vague Omicron, en augmentation de +115.5% ou CHF +16.2 millions par rapport à l’année précédente. Bien que la pandémie ait encore pesé sur les affaires de Valora en 2021, les progrès de la vaccination et les assouplissements des mesures sanitaires à partir du mois de mars ont accéléré la reprise. Au second semestre, le redressement s’est poursuivi surtout dans la catégorie Food, atteignant un pic en septembre/octobre. 

Alors qu’au premier semestre, le chiffre d’affaires net dans la catégorie Food était inférieur de -26% à son niveau d’avant la crise en 2019, il s’est redressé à -5% au second semestre 2021. L’effet de rattrapage le plus marqué a été enregistré dans la division Food Service, qui a réalisé pour la première fois un EBIT nettement positif grâce à un effet de levier opérationnel considérable sur la rentabilité. En conséquence, la marge EBITDA de la division Food Service s’est redressée au second semestre 2021 pour atteindre 76% de son niveau d’avant la crise. 

Michael Mueller, CEO du groupe Valora, commente: «La division Retail s’est montrée très résiliente tout au long de la crise du coronavirus et la division Food Service, profitant d’une reprise du chiffre d’affaires, a démontré au second semestre 2021 sa capacité à augmenter encore nettement la rentabilité, alors que la fréquentation des clients souffrait toujours des restrictions liées au coronavirus. Dans le même temps, nous disposons d’un potentiel supplémentaire que nous pouvons exploiter, tant en termes de croissance des activités B2B et B2C que de synergies résultant de l’acquisition de Back-Factory, que nous avons concrétisée en novembre 2021.»

Augmentation de la marge bénéficiaire brute en 2021 grâce à une hausse plus forte du chiffre d’affaires Food 
Sur l’ensemble de l’exercice 2021, les revenus nets de Valora ont augmenté de +3.1% à CHF1’749.6 millions (exercice 2020: CHF 1’697.4 millions), tandis que les ventes externes restaient stables à CHF 2’230.1 millions (exercice 2020: CHF 2’233.3 millions). Les deux mois de janvier et février 2021, qui ont été affectés par le coronavirus (contrairement à janvier et février 2020), sont également pris en compte. De mars à décembre, période touchée par la crise du coronavirus ces deux années, la croissance a été de +8.9% et +6.0% par rapport à l’année précédente, tandis que le chiffre d’affaires de la catégorie Food augmentait respectivement de +22.7% et +18.1%. 

Grâce notamment à l’augmentation de la part de chiffre d’affaires de la catégorie Food, la marge bénéficiaire brute a augmenté de +0.8 point de pourcentage au cours de l’exercice 2021, passant de 43.8% à 44.6%. Le bénéfice brut a progressé de CHF 743.3 millions à CHF 780.2 millions.

Poursuite d’une gestion des coûts disciplinée et flexible
Le groupe a poursuivi dans tous les domaines d’activité sa gestion des coûts disciplinée et flexible. Dans le même temps, Valora a continué d’aider ses partenaires de franchise et d’agence à rester économiquement viables. Le groupe a bénéficié de programmes du chômage partiel et reçu des contributions gouvernementales de soutien liées à la pandémie. Le montant total de l’aide reçue a toutefois été comparativement inférieur à celui de 2020, avec en particulier des concessions de location dues au coronavirus plus faibles en 2021. Comme l’efficience opérationnelle a encore pu être améliorée, le ratio de coûts est resté relativement stable à -42.9% (exercice 2020: -43.0%), malgré une augmentation des dépenses pour les innovations numériques et les fusions et acquisitions. Par rapport au niveau 2019 d’avant la crise, 55% du recul du bénéfice brut ont été compensés par des coûts plus faibles.

Retour à un bénéfice net positif du groupe
L’EBIT du groupe s’est élevé à CHF 30.3 millions pour l’exercice 2021 (exercice 2020: CHF 14.1 millions), soit une augmentation de +115.5% par rapport à l’année précédente. Après une perte de CHF -6.2 millions l’année précédente, le groupe Valora est revenu dans les chiffres noirs avec un bénéfice net de CHF 8.3 millions. Un EBITDA solide et une gestion de trésorerie ciblée en ce qui concerne les actifs circulants nets et les investissements ont permis un free cash-flow de CHF 25.1 millions (exercice 2020: CHF 38.1 millions). 

Bilan solide et ratio de levier important 
Le groupe souligne une nouvelle fois la solidité de son bilan. Le ratio de fonds propres avant engagements locatifs s’est ainsi amélioré pour atteindre 51.0% (31 décembre 2020: 47.3%) et l’endettement net est resté stable à CHF 209.3 millions (31 décembre 2020: CHF 211.8 millions). La suspension du dividende pour l’exercice 2020 a également contribué à ce résultat. En conséquence, le ratio de levier s’est élevé à 2.2x EBITDA. Il est ainsi resté en dessous du niveau de l’année précédente (2020: 2.5x) et nettement en dessous de la limite supérieure de crédit syndiqué du groupe fixée dans le «Leverage Ratio Covenant». La capacité d'endettement supplémentaire résultant de l’augmentation de capital du groupe de CHF 70 millions réalisée en novembre 2020 reste entièrement disponible pour des projets stratégiques. 

Activité Foodvenience avec davantage de Food, une commodité accrue et une plus grande disponibilité de l’offre 
Outre le développement de ses affaires, Valora a accéléré la mise en œuvre de sa stratégie Foodvenience en 2021. La plus grande étape a été l’acquisition du spécialiste allemand des snacks Back-Factory. L’extension de son réseau aux quelque 80 points de vente Back-Factory a permis à Valora de développer sa présence dans les centres-villes et d’accroître le potentiel d’achat de sa plateforme Food Service en Allemagne. De plus, par rapport au niveau d’avant la crise, Valora fait désormais partie des cinq plus grandes entreprises allemandes de gastronomie (jusqu'à présent top 10 selon le magazine foodservice 4/2020). Depuis la première consolidation avec les résultats du groupe en novembre 2021, Back-Factory avait déjà apporté une petite contribution positive à l’EBIT, neutralisée toutefois par les coûts de transaction.

Une nouvelle étape importante a été franchie avec le partenariat avec l’opérateur de station-service Moveri en Suisse. Avec l’acquisition de Back-Factory, il crée un potentiel de synergie considérable au sein de l’entreprise, permet à Valora d’accéder à des sites Convenience attractifs et augmente la part de Food à plus forte marge dans le mix de catégories du groupe. À partir du 1er janvier 2022, Valora reprendra 39 shops de stations-service de Moveri. En termes de nombre de shops et de revenus nets, son réseau suisse de stations-service va ainsi presque doubler. Avec le passage des shops au format avec, l’ensemble du réseau avec passera à environ 300 points de vente (après achèvement du déploiement CFF). 

La transformation des sites CFF progresse et devrait être quasiment achevée d’ici fin 2022. À fin 2021, Valora avait modernisé ou ouvert près de 50% des points de vente de l’ensemble du réseau des CFF. De mars à décembre 2021, les points de vente CFF modernisés ont généré un chiffre d’affaires Food supérieur de +19.8% à celui de la même période de l’année précédente, tandis que le chiffre d’affaires des points de vente non encore modernisés n’évoluait que faiblement (+1.8%). Toutes catégories confondues, le chiffre d’affaires global a également été plus élevé dans les points de vente transformés (+7.4% contre -2.5%). La quasi-totalité de l’augmentation des loyers résultant de l’appel d’offres remporté des CFF est déjà incluse dans le résultat annuel 2021. 

En outre, Valora a apporté plus de commodité dans l’expérience client. Le groupe a ainsi proposé son offre Foodvenience stationnaire même en dehors des heures d’ouverture habituelles, à l’instar du commerce de détail en ligne. Dans ce contexte, Valora s’est lancé dans l’activité des distributeurs automatiques avec k kiosk. Dans un premier temps, il est prévu d’installer 300 distributeurs en Suisse d’ici fin 2022. Dans le domaine numérique, Valora poursuit dans le cadre de son initiative «Autonomous Stores» une approche 24/7 avec différentes variantes, toutes basées sur un self-checkout via une application. Il s’agit notamment de l’avec box sans caisse, qui est désormais également testée dans un format plus restreint. Les boutiques hybrides avec 24/7 en font également partie. Équipées de la même technologie, elles sont actuellement exploitées sur quatre sites, en partie avec personnel et en partie de manière autonome. Actuellement, l’équipe continue d’avancer avec les solutions 24/7. 

Des perspectives de marché attrayantes pour l’activité B2B
Le chiffre d’affaires de l’activité B2B avec les produits de boulangerie saumurés s’est entièrement redressé en 2021 et connaît une forte croissance aux États-Unis. Après l’extension réussie des capacités de la deuxième ligne de production chez Ditsch USA en 2020, une nouvelle extension de l’ordre de CHF 10 millions est prévue pour 2022 afin de tenir compte de la croissance attendue du marché américain d’environ +2 à +3% par an. Par rapport aux autres unités commerciales de Valora, l’activité B2B est plus exposée à la tendance inflationniste actuelle. Outre les matières premières et les matériaux d’emballage ainsi que la logistique et les coûts du personnel ont également été fortement affectés en 2021. Les effets de l’inflation ont déjà pu être répercutés en grande partie sur les clients aux États-Unis, tandis que les hausses de prix en Allemagne devraient se déployer pleinement avec un certain retard en 2022.

Réduction de moitié des émissions de CO2 dans les scopes 1 et 2 d’ici 2025 
En 2021, Valora a également fait progresser ses initiatives ESG dans le cadre des trois orientations People, Planet et Products. Le groupe a analysé pour la première fois son empreinte carbone tout au long de la chaîne de création de valeur (scope 1 à 3). Les émissions de CO2 ayant l’impact écologique le plus élevé chez Valora, le groupe s’efforce de décarboner sa chaîne de création de valeur. Il s’engage ainsi sur la voie de la neutralité climatique qu’il compte atteindre d’ici 2050 et s’efforcera de réduire de moitié les émissions des scopes 1 et 2 d’ici 2025. Pour ce faire, il passera à 100% d’électricité renouvelable à l’échelle du groupe dans le courant de cette année. Il travaillera en outre en étroite collaboration avec ses partenaires fournisseurs afin de réduire les émissions du scope 3, en mettant davantage l’accent sur ses propres marques. 

Perspectives financières 2022 et objectifs à long terme confirmés
Avec la vague Omicron, les activités de Valora ont de nouveau été affectées par des restrictions fin 2021 et début 2022. En ce qui concerne l’évolution future des affaires, Valora part néanmoins du principe que la reprise rapide vécue entre mars et octobre 2021 se poursuivra grâce à la levée des principales restrictions liées au Covid. Sur la base des résultats 2021 et dans la perspective d’une nouvelle reprise, Valora table toujours sur un EBIT de CHF 70 millions pour 2022 (+/- ~10%). Cela implique un retour au niveau d’avant la crise au second semestre 2022. L’objectif à long terme, initialement communiqué pour 2025, reste valable. Toutefois, du fait de la pandémie, Valora devrait atteindre cet objectif 18 à 24 mois plus tard. 

Propositions à l’assemblée générale
Pour exprimer clairement sa confiance concernant l’évolution future des affaires, le Conseil d’administration de Valora Holding SA proposera, le 6 avril 2022, une distribution aux actionnaires de CHF 3 par action donnant droit à un dividende. La distribution sera prélevée pour moitié sur le bénéfice au bilan et pour moitié sur les réserves constituées à partir des apports de capitaux, ces dernières étant exonérées de l’impôt anticipé. Si les deux propositions sont acceptées, la distribution sera versé le 14 avril 2022. Comme annoncé, le Conseil d’administration proposera en outre son vice-président actuel Sascha Zahnd à l’élection du nouveau président du Conseil d’administration. Sascha Zahnd doit succéder à Franz Julen qui ne se représentera pas, après 15 ans au Conseil d’administration dont cinq en tant que président. Tous les autres membres du Conseil d’administration se présenteront aux élections. Conformément à l’Ordonnance 3 COVID-19 promulguée par le Conseil fédéral, l’assemblée générale 2022 se déroulera sans la présence personnelle des actionnaires.

Groupe Valora 2021   2020    Evolution
en millions de CHF   %   %   en devise locale
               
Chiffre d'affaires externe 2'230.1 127.5% 2'233.3 131.6% -0.1% -0.6%
Chiffre d'affaires net 1'749.6 100.0% 1'697.4 100.0% +3.1% +2.8%
Bénéfice brut 780.2 44.6% 743.3 43.8% +5.0% +4.6%
- Coûts d'exploitation, nets -749.9 -42.9% -729.3 -43.0% +2.8% +2.5%
Résultat d'exploitation (EBIT) 30.3 1.7% 14.1 0.8% +115.5% +115.6%
EBITDA 95.5 5.5% 83.4 4.9% +14.4% +14.0%
Résultat du groupe
8.3
0.5% -6.2 -0.4% n.a. n.a.

Disclaimer
Le présent document contient des projections d’avenir mentionnant des faits qui ne sont pas historiques et ne peuvent par ailleurs pas être prouvés par référence à des événements passés. Ces projections d’avenir sont basées sur nos attentes et nos hypothèses du moment. Elles sont soumises à des incertitudes ainsi qu’à des risques connus ou inconnus. Ces incertitudes et ces risques ainsi que d’autres facteurs peuvent avoir pour conséquence que les événements et développements futurs effectifs, y compris les résultats, la situation financière et l’évolution de Valora, diffèrent sensiblement de ceux qui ont été expressément ou implicitement cités ou supposés dans les projections d’avenir. Les informations, opinions et projections d’avenir contenues dans le présent document ne sont valables qu’au moment de leur publication. Valora n.’est pas tenue de vérifier ou d’actualiser les projections d’avenir, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’évolutions futures ou pour d’autres motifs. Ce communiqué ne constitue pas une recommandation d’achat de titres.